Remboursement médecines douces

Remboursement médecines douces

On appelle médecines douces,  alternatives ou encore parallèles, toute forme de médecine qui n’utilise ni médicaments, ni molécules chimiques. Ce type de solution est souvent mal reconnu et par conséquent, mal remboursé. Toutefois, de plus en plus de mutuelles santé pour particulier prennent en considération ces pratiques, en proposant un meilleur remboursement.

Un large choix de MAC (médecines alternatives et complémentaires)

Source : Gettyimages

Source : Gettyimages

Il existe un très grand nombre de médecines douces. Chacune s’appuyant sur une philosophie particulière. On peut néanmoins les classer par catégorie :
– les médecines manuelles (l’ostéopathie, la chiropraxie, l’étiopathie, etc.) ;
-les médecines traditionnelles qui peuvent être chinoise, indienne ou japonaise par exemple(acupuncture, shiatsu, massage ayurvédique) ;
– les médecines qui ont leurs propres conceptions des soins et de la maladie (homéopathie, hypnose, kinésiologie, sophrologie, etc.).

En France, l’acupuncture et l’homéopathie sont les seules à être reconnues comme « orientation médicale ». Toutefois, elles ne sont pas considérées comme des spécialités.

Médecines douces et mutuelles santé

Source : Gettyimages

Source : Gettyimages

Comme nous l’avons mentionné plus haut, de plus en plus de mutuelles élargissent leur offre aux médecines douces. Prenons l’exemple de la mutuelle collectivités territoriales proposée par LMP, elle peut vous  rembourser à hauteur de 25 euros par séance (4 séances maximum dans l’année). Certaines  mutuelles seniors peuvent également vous rembourser des séances de médecines douces. Si vous êtes adeptes de ce type de pratiques mieux vaut donc se renseigner avant de souscrire à un contrat. Pour un meilleur remboursement, pensez également à bien vous faire prescrire ces soins par votre médecin et surtout à retourner une facture à votre mutuelle.

Laisser un commentaire

*