4 procédures de médecine esthétique

4 procédures de médecine esthétique

Très prisée depuis plusieurs années, la médecine esthétique n’a de cesse de se renouveler et de proposer de nouvelles techniques non invasives pour estomper les différents signes visibles du vieillissement cutané ou améliorer l’apparence corporelle. En voici quelques exemples.

La cryolipolyse

Photos avant/après pour montrer les effets des appareils de cryolipolyse sur le menton
Source : Deleo

Cette technique de médecine esthétique « new generation » connaît aujourd’hui un succès grandissant auprès des personnes qui souhaitent venir à bout de leurs bourrelets. Mise au point dans les années 2000, cette méthode consiste à geler temporairement les cellules graisseuses à l’aide d’un appareil à cryolipolyse qui ressemble à une ventouse. L’action du froid intense (en dessous de 0 °C) va ainsi détruire les adipocytes les plus récalcitrants et éliminer progressivement les amas graisseux. La cryolipolyse est une technique non invasive et indolore qui doit être pratiquée par un médecin.

Le laser détatouage

Depuis quelques années maintenant, la folie « tattoo » a envahi la France ! Si de nombreux adeptes sont satisfaits de leurs tatouages, certains regrettent leur choix et souhaitent effacer cette marque indélébile. Pour répondre à cette demande, de nombreux centres pratiquant la médecine esthétique proposent désormais cette offre à leur clientèle.

À l’aide d’un laser dont la longueur d’onde est adaptée à la couleur de l’encre, le médecin ou le chirurgien va parvenir à fragmenter les pigments incrustés dans la peau. En acquérant une taille microscopique, ceux-ci vont pouvoir être absorbés et éliminés par l’organisme.

La radiofréquence

Parmi les différentes techniques de body shaping, la radiofréquence occupe une place toute particulière. Pourquoi ? Parce qu’elle lutte efficacement contre le relâchement cutané causé par le vieillissement. Cet outil anti-âge très apprécié fonctionne à partir d’ondes électromagnétiques à très haute fréquence. Appliquées sur la peau, ces émissions spécifiques vont être à l’origine d’un échauffement des tissus profonds (environ 55 °C) qui va, à terme, activer la production de collagène et retendre les fibres relâchées.

En outre, la méthode favorise une meilleure circulation sanguine et contribue à la destruction de cellules graisseuses. Certains appareils de radiofréquence additionnent leurs propriétés à celles de la lumière pulsée pour des résultats démultipliés.

La photomodulation par LED

Également appelée biophotomodulation LED, cette technique utilise les caractéristiques de la lumière produite par une lampe LED pour réhydrater, retendre et réparer les peaux matures et/ou abîmées. Cou, décolleté, mains, visage… À peu près toutes les régions corporelles peuvent bénéficier des vertus de la photomodulation. Mais comment ça marche ? La méthode se base sur les différentes modifications physico-chimiques engendrées par une exposition à la lumière. En fonction de la longueur d’onde et de la couleur de la lampe, les effets obtenus vont différer.